Ravensberg 2014

Ravensberg 2014

Publié le par Justin

Ravensberg 2014

Ravensberg 2014

Le vent c’est magnifique, cela nous porte, nous pousse, ou au contraire nous fait ralentir… En tout cas, rien de mieux que le vent pour hisser haut les drapeaux et pour que les couleurs du Tibet flottent de la plus belle des manières dans le ciel des Flandres !!!

Pour cette édition de 2014, la course des 10 kms de Bailleul a établi un record d’inscrits !! Sans vouloir nous vanter, ce succès est un peu du à l’énorme engouement et la magnifique motivation du Team Tibet Libre…

Au départ, une dizaine d’inscrits du team pour cette course… Un magnifique collectif tout sourire au départ de la course pour la séance photo et parés des couleurs tibétaines…

La course est un 10 km assez classique, avec une particularité : le Ravensberg, qui donne le nom à la boucle de 10 kilomètres dans la campagne de Bailleul… Le départ (donné dans le centre ville de Bailleul) est d’ailleurs très rapide puisqu’en faux plat descendant pendant 2 kms, puis arrive la première difficulté : le fameux Ravensberg, sa montée de 50 m (hauteur finale 70 m environ) avec une pente de 7 %. Les coureurs cyclistes pro avalent ça comme pour un rien, et les montagnards rigolent de vous sur ces détails, mais à pieds, c’est un peu casse pattes… C’est là que la première sélection se fait, entre ceux très affutés, ceux qui essayent de tenir le rythme et ceux qui marchent…

En haut, la récompense est simple mais ô comment magnifique (durant les 300 mètres sur les hauteurs de Bailleul) avec une vue imprenable sur la campagne environnante. Juste après la côte, la course bifurque à droite et redescend dans la plaine! Placé à l’arrière, votre coureur-reporter admire les coureurs qui le devancent et qui dessinent un serpent multicolore dans les prairies…

Dans la plaine, se déroule la seconde sélection, avec 3 kms de plat certes, mais avec un énorme vent de face continu, glacé et … fort… Le ravitaillement au km 5 (comme d’habitude) est le bienvenu avant le retour à Bailleul et la remontée du Ravensberg. D’ailleurs cette seconde « ascension » se déroule en deux temps, avec une première partie au km 6 très sélective, puis après 1 km de « plat », la seconde partie au km 7, plus bucolique au milieu de la houblonnière… Voilà, le plus dur est fait, même si il faut encore lutter contre le vent lors de la « descente » vers Bailleul, se rafraîchir grâce à une averse au huitième km (si vous n’avez pas eu de gouttes, c’est que vous étiez trop rapide) et puiser encore de l’énergie pour terminer le finish au sprint…

L’approche de l’arrivée est un excellent moment, avec les encouragements des amis et proches, du soutien de Tim qui n’étant pas assez fatigué a couru le dernier km 3 fois en motivant et encourageant le team tibet libre. Puis vient la joie et le sourire de passer, la ligne d’arrivée, d’avoir sa danette (un produit local), un verre d’eau et de la brioche, et si on n’a pas trop trainé une soupe à l’oignon chaude et revigorante.… L’organisation au Ravensberg c’est le top !!!

Après la course, au chaud dans la salle des fêtes, on peut savourer sa course en fanfare, faire tranquillement ses étirements, boire de l’eau et encore de l’eau pour éviter les crampes, aller regarder les résultats et chercher le premier « TEAM TIBET LIBRE » …

Et puis pour continuer à partager ce beau moment et aussi reprendre des forces, tout le monde était convié à partager un bon repas en groupe dans un estaminet belge (à 2 km du ravensberg),… Et au milieu de la salle se dressait le drapeau tibétain bien entendu…

Exercice de style, le talon-fesse d'avant course !

Exercice de style, le talon-fesse d’avant course !

Le fameux sixiéme kilomètre, ça piquotte dans les jambes

Le fameux sixiéme kilomètre, ça piquotte dans les jambes

Avant le départ, un nouveau camarade et un énorme sourire d'angélique, qui se fait même la remarque à elle même !

Avant le départ, un nouveau camarade et un énorme sourire d’angélique, qui se fait même la remarque à elle même !

C'est parti, cyr est en plein milieu des carnavaleux.

C’est parti, cyr est en plein milieu des carnavaleux.

Le Team avant départ, manque max, adrien, bertrand, elise qui prend la photo !

Le Team avant départ, manque max, adrien, bertrand, elise qui prend la photo !

les cousins, super heureux de se retrouver bon dernier, à eux trois, à nous quatre, on va remonter plus 4400 concurents, on est trop fort ! surtout adrien

les cousins, super heureux de se retrouver bon dernier, à eux trois, à nous quatre, on va remonter plus 4400 concurents, on est trop fort ! surtout adrien

Début de la course, on est dernier, max décide de couper et de prendre le passage piéton ?

Début de la course, on est dernier, max décide de couper et de prendre le passage piéton ?

A Bailleul, il y a des personnages, qui jettent un oeil à travers le carreau. Capture de Lison

A Bailleul, il y a des personnages, qui jettent un oeil à travers le carreau. Capture de Lison

Cyr vous offre son regard sur la nature en pleine course, je vous laisse apprèciez, merci cyr !

Cyr vous offre son regard sur la nature en pleine course, je vous laisse apprèciez, merci cyr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *