Nouvelles et semi de Lille

Nouvelles de la société des bipèdes fondues des paysages et autres surfaces à fouler au profit du Team Tibet Libre.

NOUVELLLES….

La saison a déjà repris, avec notre Cyr local, qui a brillamment ajouter à son tableau de courses, le semi-marathon de Lille en compagnie de son ami bertrand. Plusieurs témoins les ont croisé euphoriques et joyeux, prenant le temps de s’arrêter pour embrasser les spectateurs. Riquier était aussi à courir avec comme sponsor son ancienne Company, à défaut du Team Tibet Libre, qui n’ a toujours pas assez de sous pour se payer un champion de sa trempe. On retrouvait ensuite Riquier sur un podium à encourager tout le monde pour le départ du 10km. Martin quant a lui s’est présenté sur le 10km avec un monde incroyable, c’était dense à la folie, j’y ai croisé des militants pour la Palestine et j’ai pu encourager Emmanuel, un pote clown-musicien, j’ai aussi croisé Thibaut, Jérome, les copains footeux en salle, mais aussi guide nature et agro-écologue, du beau monde en somme.
Trois d’entre nous, n’ont pas pu courir le semi ou le 10, Angélique était en Bretagne en pleine préparation au triathlon, yannick a dû à la dernière minute, conduire un train en lieu et place d’une course tant désirée. Amandine était pas loin d’être prête à vivre sa première course de 10km, mais il fallut se résoudre à accepter un petit soucis à la cheville, qui depuis est résolu.

Angélique a fait son premier triathlon S, (600 m de natation, 20km de vélo et 5km de course à pied), c’était à Arques, a priori ça a été compliqué dans l’eau car beaucoup de bousculade, il lui manquait aussi un bon vélo, elle a reçu beaucoup d’encouragement sur la route. elle avait garder suffisamment d’énergie pour la course à pied. dans l’ensemble, plutôt facile cette taille de triathlon, à tester version M (en gros ça double toutes les distances).

Une semaine après la braderie, Martin et Amandine se sont fait un week-end au camping de Wissant, le dimanche c’était parti pour 6h13 de rando-course sur la distance marathon du trail de la côte d’opale. Départ très prudent, car il fallait prendre soin du syndrome de l’essuie glace, combattue avec fermeté cet été. Retrouvez le récit complet dans un article suivant.

Nouvelles de la société des bipèdes fondues des paysages et autres surfaces à fouler au profit du Team Tibet Libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *